Développement de votre startup: l’importance du coaching juridique [rendez-vous]

Tags

En partenariat avec Maître Éléonore Varet, avocate au barreau de Paris, Girls in Tech Paris vous propose de prendre un petit-déjeuner riche, non pas en matières grasses (même si les croissants seront de la partie), mais en enseignements juridiques pour votre startup. Avec quelques tasses de thé ou de café, c’est un programme appétissant qui vous sera proposé le 16 mai prochain, de 9h à 10h30, pour une première session de coaching juridique.

Inscription

Durant cette session, l’entrepreneur Jakob Haesler, fort de son expérience sur la gestion des aspects juridiques, notamment à  travers son rôle dans la société tyniclues (big data), interviendra une quinzaine de minutes.

Votre coach juridique : une avocate expert en tech

Experte dans la structuration et la contractualisation de projets, Éléonore est notamment auteur de nombreux articles de référence sur des sujets tels que le big data, le cloud et l’agilité de l’IT. Elle vous fera ainsi, durant cette première session, bénéficier d’un accompagnement juridique adapté à vos ressources.

En attendant ce premier rendez-vous de coaching juridique pour votre startup, inscrivez-vous par ici (25 places disponibles) et vous pouvez également la contacter directement si vous avez des questions. Profitez-en !

 

Woman in tech : rencontre avec Sheryl Sandberg

Tags

Women in technology - Paris

Rassemblement de Girls in tech auprès de Sheryl (photo: Julien Codorniou)

L’une des femmes les plus influentes et célèbres de la sphère high-tech, tant par son engagement pour l’égalité des chances en entreprise que par sa position de COO de Facebook, est de passage à Paris. L’occasion pour elle et pour le bureau parisien de Facebook d’organiser une rencontre en bonne et due forme avec une partie du secteur web et tech de la capitale. Girls in Tech Paris a eu la chance d’assister à ce moment, fort pour certains membres de l’équipe, qualifiant Sheryl Sandberg de "star, idole, modèle."

Sheryl Sandberg n’a pas seulement souhaité organiser cette rencontre pour satisfaire ses fans. Son discours, axé autour des trois idées clés que sont l’identité en ligne, l’expression pour tous et la mobilité, était là pour rappeler les engagements et ambitions de Facebook.

Elle nous a raconté que lorsqu’elle était étudiante par exemple, il était inconcevable d’avoir sa véritable identité en ligne. À l’inverse, il est aujourd’hui inconcevable de ne pas exister en ligne à travers son vrai nom. Une notion de "online" qui va sans doute disparaitre nous a-t-elle précisé, tout comme la notion de mobile ; les jeunes d’aujourd’hui n’utiliseront certainement plus ces mots de la même façon dans les prochaines années.

Sheryl a aussi rappelé que le web, à travers Facebook, était une tribune d’expression pour tous (Le "Facebook effect" en citant le fameux exemple de la page luttant contre les Farcs en Colombie, ou encore le Printemps arabe), permettant "de rendre le monde un peu plus petit, un peu plus connecté." Fort de ses 1,2 milliard de membres, Facebook impressionne également par es 62% qui le consultent chaque jour (69% en France).

En guise de conclusion à son super speech, Sheryl a fait référence à ses efforts pour développer le rôle et la perception des femmes dans la technologie. Le moment de fierté fut très fort ici à Girls in Tech quand Sheryl nous a mentionné et félicité pour notre travail (!!!) L’occasion de reparler du livre de Sheryl Sandberg (En Avant Toutes) ainsi que son initiative Lean In.

Merci Sheryl, ce fut sans doute l’un des plus beaux moments pour Girls in Tech Paris et une récompense qui nous motive d’autant plus pour en faire davantage encore. See you soon !

Merci aussi à vous qui nous soutenez et lisez ces lignes, rien ne serait possible sans vous (musique du film Rocky qui joue dans le fond)

Sheryl Sandberg et Girls in Tech Paris

La team Girls in Tech Paris en compagnie de Sheryl Sandberg (photo: Olivier Mathiot)

Open Office Hours chez Elaia Partners spécial Girls in Tech

Tags

, , ,

Elaia Partners et Girls In Tech proposent un rendez-vous Open Office Hours spécial GIRLS IN TECH le 25 avril à 14h. Une occasion pour des startupers de rencontrer l’équipe d’Elaia Partners.

elaiapartners

Au programme, les startups représentées par leurs fondatrices ou co-fondatrices rencontreront Tatiana Jama et Lara Rouyres de Dealissime et plus récemment Selectionnist, mais aussi Virginie Lazes, Managing Director chez Bryan Garnier.

Les startups fondées ou co-fondées par une femme et sélectionnées par Girls in Tech sont :

Artips
Bandsquare
Simplib
DehorsLesPetits
Zensoon
Tempting Places
Codingame
The Beautyst
Clustree
Speekr
Adentify
Leka

Voir l’évènement sur Facebook

A vos calendriers : les prochains événements Girls in Tech

Tags

, , , , , ,

Les prochains mois seront chargés en événements Girls in Tech ! Nous vous proposons un récapitulatif :

Girls in Tech est partenaire de la troisième édition du Salon du Big Data. Il se tient les 1er et 2 avril (aujourd’hui) au CNIT de la Défense. A cette occasion, nous avons rencontré Sophie Daviaud qui nous explique les dernières tendances dans ce domaine et offre aux lecteurs de Girls in Tech une remise de 50% !

Pour le 15 avril, nous vous avons concocté un événement passionnant : L’économie collaborative en quête de business models, en partenariat avec Le Bon Coin et OuiShare. Six expertes viendront partager avec vous leur expérience et débattre des enjeux économiques de ce nouveau mode de consommation.

La nouvelle session d’Elaia Open Office Hours aura lieu le 25 avril, et sera consacrée aux entrepreneuses : postulez ! C’est une opportunité unique pour recevoir un feedback de qualité sur votre projet, et de rencontrer des entrepreneurs qui ont réussi dans un secteur connexe au vôtre.

Nous organiserons également un petit déjeuner spécial Coaching juridique le 16 mai, nous vous en dirons plus très bientôt.

Les 22 et 23 mai se tiendra la seconde édition de La Conf. Girls in Tech sera partenaire de ce prestigieux événement où entrepreneurs, codeurs et visionnaires se rencontrent. Pour en savoir plus sur les speakers, c’est par ici. Nous vous proposerons une offre spéciale sur cet événement prochainement.

Et last but not least, cette saison d’événements se clôturera sur le soirée emblématique de Girls in tech : la Lady Pitch Night qui aura lieu le 17 juin chez Simplon (en partenariat avec Orange) qui promet d’être plus impressionnante que jamais, avec des entrepreneuses venues de toute l’Europe qui présenteront leur projet devant un jury exceptionnel.

 Au plaisir de vous rencontrer aux événements Girls in Tech.

Salon Big Data 2014 : Girls in Tech vous offre 50% sur les conférences !

Tags

, , , , ,

Le troisième édition du salon du Big Data se tiendra au CNIT de la Défense le 1er et 2 avril. A cette occasion Sophie Daviaud, commissaire de l’événement, vous offre en partenariat avec Girls in Tech une réduction exceptionnelle de 50 %. Pour bénéficier de cette remise c’est ici !

Rencontre avec sophie daviaud, commissaire du salon

BD14_Banners_234x60_14023

"Big data" est une expression qui se démocratise au sein des entreprises. De nouvelles questions se posent, que ce soit sur les potentiels usages en entreprise, son développement, ses complexités et sur les moyens à mettre en œuvre pour en tirer profit.

Sophie Daviaud décrypte pour Girls in Tech les nouvelles tendances autour du Big Data.

Sophie Daviaud

"Le big data n’est plus seulement réservé aux domaines du marketing et de la relation client . Aujourd’hui, de nombreuses applications voient le jour dans les domaines de la santé, l’emploi, les transports, l’énergie, la finance, les industries de pointe. ( Voir l’étude que nous avons réalisé avec Focusmatic pendant près de 8 mois)

Donner aux entreprises de tout secteur les capacités de fournir des analyses fines, de connaître les problématiques métier d’un secteur en particulier, ou développer des applications innovantes à partir des technologies Big Data, est peut-être la solution de la croissance !

Cependant, devant ce marché immense des Big Data, il semblerait que la France ait pris du retard. En effet, c’est dans la Silicon Valley que s’est développé le socle technologique et notamment les « couches basses » du Big Data ; technologies de base et infrastructures.

Afin de rattraper son retard sur les avancées technologiques réalisées aux Etats-Unis, la France se doit de développer ses propres technologies en valorisant son expertise et sa force reconnue en mathématiques et statistiques.

Pour les startups, il s’agit évidemment aussi d’un eldorado dont il reste encore à exploiter les richesses et à développer de nouveaux moyens d’extraction et de traitement de données/sources très hétérogènes. Le gouvernement Français déploie depuis quelques mois des aides aux startups françaises des aides à l’innovation.

En ce qui concerne les femmes dans le secteur du Big Data, très peu sont a dénombrer. Parmi les stars Françaises, nous avons surtout Rachel Delacour co-Fondatrice de BIME et plusieurs piliers de grands groupes. La plupart seront présentes sur le salon du Big Data. Je vous laisse découvrir le programme… :)  "

le programme du salon

Au programme du salon, des speakers de renom, des entrepreneurs, des spécialistes et surtout des échanges et débats enrichissants.

Parmi les professionnels présents, un panel de femmes expertes férues de Big Data. Elles viendront parler de leur expérience au quotidien et des enjeux dans leurs secteur d’activité. Certaines conférences seront animées par :

  • Laurette GUYONVARCH – Pilote Innovation Big Data – RENAULT
  • Laurence Fievet – Responsable CRM -Direction Marketing Groupe – ACCORD
  • Lucile Hyon-Le Gourrierec- Category Marketing Leader- Big Data & Analytics- IBM
  • Laurence HUBERT-Présidente et Direction Technique-HURENCE
  • Chloé BONNET-Co-Founder-FIVE BY FIVE
  • Andrea DOMMERS-NILGEN- Product Manager-THE AMADEUS LEISURE GROUP
  • Françoise Nove-Josserand- Directeur de la communication- SAP

 Etude de la part de voix des messages autour du Big Data sur les secteurs touchés

Extrait de l’étude sur l’évolution du big data sur le marché

 

Le salon du Big Data, en partenariat avec Focusmatic, a mené une étude du Big Data sur les réseaux sociaux (répartition des flux de messages, textes, images qui parlent, débattent de Big Data) selon les principaux secteurs concernés sur 90 jours.

Une étude complète et plus détaillée sera présentée au salon.

Vous inscrire gratuitement et bénéficier de la réduction de 50% aux conférences

Soirée spéciale : l’économie collaborative en quête de business models

Tags

, , , , , , , , ,

Girls in Tech organise en partenariat avec Le Bon Coin et OuiShare un événement dédié à L’économie collaborative le 15 avril à 19h. Pour vous inscrire, c’est ici.
Nous aurons le plaisir d’accueillir Diana Filipova de OuiShare, Céline Lazorthes de Leetchi, Anaïs Bon de Sharewizz, Julie Pouliquen de la cordée et Marine Desbans de Schibsted Growth.

Nos partenaires

Pourquoi ce thème ?

Diana Filippova, qui fera partie des speakers de l’événement, nous livre sa vision de l’économie collaborative : "Solidement ancrée dans les esprits et les usages, la consommation collaborative et le crowdfunding n’ont plus besoin de présentations. Aux côtés de quelques plateformes qui enregistrent des taux de croissance qui font rêver l’économie traditionnelle, la grande majorité peinent pourtant à trouver leur seuil de rentabilité et leur rythme de croisière. De plus, l’économie collaborative ne se limite pas à la consommation et la finance participative et inclut de nombreux domaines encore relativement marginaux, comme la production distribuée, les nouvelles organisations du travail. Les enjeux de chacun de ces secteurs est certes particulier, mais une chose les réunit : tous cherchent un modèle économique soutenable à moyen terme.

Le modèle transactionnel a de nombreux adeptes et séduit un grand nombre de services collaboratifs qui se lancent sur le marché. Le revers de la médaille ? Il faut compter sur une croissance virale et atteindre une masse critique pour espérer enregistrer des bénéfices. Or, l’atteinte de cette masse critique est souvent un pari, d’autant plus que cette logique du “winner takes it all” est incompatible avec un marché distribué qui fait vivre la concurrence.

Alors, quel modèle pour quel service? C’est sur ce sujet que nous vous proposons de venir échanger avec un panel exceptionnel de girls spécialistes de l’économie collaborative !"

Au programme

Economie collaborative

1. Introduction par Diana Filippova de OuiShare

  • Présentation de OuiShare
  • Introduction aux enjeux économiques de l’économie collaborative

Diana Filippova

Diana Filippova, OuiShare

Diana Filippova est Connector chez OuiShare, une communauté internationale habilitant les citoyens à élaborer une société basée sur la collaboration, l’ouverture et le partage. OuiShare organise en mai le OuiShare Fest, premier festival international consacré à l’économie collaborative.

2. Panel/Débat animé par OuiShare, avec :

Céline Lazorthes

Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi et MangoPay

Céline Lazorthes est la fondatrice et la CEO de Leetchi et de Mango Pay. Leetchi propose un système de gestion de cagnotte en ligne et Mango Pay est une solution de paiement dédiée aux plateformes de consommation collaborative.

 

Julie Pouliquen

Julie Pouliquen, fondatrice des espaces de coworking La Cordée

Julie Pouliquen est diplomée du Master Entrepreneuriat d’HEC et a fondé "La Cordée", des espaces de coworking basés sur le travail collaboratif. Elle a pour l’instant ouvert des espaces à Lyon et à Paris.

 

Marine Desbans

Marine DesbansSchibsted Growth – Investisseur dans Prêt d’Union

Marine Desbans est membre du board de Prêt d’Union pour Schibsted Growth qui a investit 10 Millions d’euros dans la société. Prêt d’Union est la plateforme numéro 1 du prêt entre particuliers en Europe continentale. Marine a auparavant travaillé pour Serena Capital et est diplômée de l’ESSEC.

 

Anaïs Bon

Anaïs BonSharewizz

Anaïs Bon est Community Manager chez Sharewizz, réseau local de prêt gratuit d’objets entre particuliers. Anaïs est diplômée de l’ESSEC.

 

 

Claire BlanquartClaire Blanquart, Responsable Editoriale chez Le Bon Coin.

Claire Blanquart gère le développement de l’audience et la qualité du site Le Bon Coin depuis 2007

 

 

3. Cocktail de Networking

Pour qui ?

Les événements Girls in tech sont ouverts à tous et à toutes, venez nombreux!
Inscription obligatoire ici.

 

Révisions avant la soirée de mercredi : notre lexique de l’adtech !

Tags

, , , , , , , , , , ,

Mercredi 26 mars à 19h30, Girls in Tech organise une soirée spéciale Adtech chez BlablaCar avec pour thème Ascension de l’AdTech : Bulle post-Critéo ou réelle évolution de marché ?

Quelques éclairages sur le sujet pour vous préparer la soirée de mercredi :

l’adtech un sujet d’actualité pas si simple à comprendre

"Au-delà de l’intérêt du secteur, c’est un sujet qui fait le buzz (notamment suite à l’IPO de Criteo) mais qui n’est pas toujours simple à appréhender, notamment à cause du jargon dédié : tu connais la différence entre un trading desk et un DSP ? C’est aussi un marché en forte croissance et sur lequel la France est en avance (cocorico) avec des startups au rayonnement international (Criteo, StickyAds, LaPlaceMedia, etc.)".

Interview d’Audrey Soussan, organisatrice de l’événément dans Maddyness.

Lexique de l’adtech : quelques définitions

adtech

Adtech ou Advertising Technology : ensemble des technologies permettant de délivrer ou d’optimiser une publicité en ligne. Il s’agit également du thème de la session GirlsInTech du mercredi 26 mars. Pas encore inscrit ? C’est ici.

Adex ou Adexchange : place de marché automatisée d’achat et de vente d’espaces publicitaires sur Internet. Les éditeurs (propriétaires de l’espace publicitaire) y spécifient les caractéristiques de leurs inventaires (prix minimums, types d’audience, formats disponibles, etc.). Les annonceurs ou les agences y enchérissent pour acheter ces espaces et pour y placer leurs campagnes en temps réel ! Equivalent de la régie publicitaire (rôle d’intermédiaire) dans le monde du programmatique.

Cookies : un cookie est un fichier déposé sur le disque dur de l’internaute par le serveur du site visité ou par un serveur tiers. Ils sont utilisés pour mieux servir l’utilisateur (lui rappeler ses logins, enregistrer ses préférences) et pour adresser à l’internaute la publicité qui correspond à son parcours sur le Web. C’est ce qu’on appelle le retargeting ou reciblage publicitaire, c’est le mécanisme utilisé par Critéo par exemple.

DMP ou Data Managing Platform : plateforme de stockage et d’analyse des données récoltées sur chaque visiteur d’un site. Elle permet aux éditeurs de mieux comprendre leur audience, pour mieux adapter leurs sites aux utilisateurs mais aussi de mieux vendre leur audience aux annonceurs ! Le meilleur ami du DMP ? Le cookie puisqu’il lui fournit beaucoup de données sur les visiteurs.

DSP ou Demand Side Platform : plateforme permettant à la demande d’inventaires d’être présent sur plusieurs Adex à partir d’une seule interface. Et donc d’accéder à un maximum d’inventaire publicitaire facilement.

SSP ou Supply Side Platform : 
Equivalent du DSP mais côté Supply. Cela permet donc aux éditeurs propriétaires d’inventaire, d’être présents sur toutes les plateformes d’adex et d’optimiser leurs chances de monétiser 100% de leurs espaces publicitaires.

Pour les autres définitions Programmatique, RTB, Trading desk… rendez-vous mercredi !

Programme de la soirée adtech

1. Introduction "l’adtech pour les nuls" par Samira Jaï de DoubleClick

2. Panel/Débat avec :

Marie Ekeland, investisseur chez Criteo
Valérie Latronche, business development director chez LaPlace Media
Anne de Kerckhove, managing director EMEA chez Videology
Caroline Duret, directrice commerciale et marketing chez Radium One

3. Cocktail et networking

S’inscrire

L’inscription à l’événement est obligatoire ici, dépêchez-vous il reste très peu de places. On ne le dira jamais assez, les événements Girls in Tech sont ouverts à tous, hommes et femmes, n’hésitez donc pas à vous inscrire messieurs !

Soirée Adopt a CTO, édition spéciale Girls

Tags

, , , , ,

Girls in Tech et Le Camping organisent une édition spéciale d’Adopt a CTO le mardi 1er avril à 19h à Numa. L’événement accueillera exceptionnellement uniquement des startups comptant au moins une fille parmi les associés.

Adopt a CTO Girl CEos

Programme de la soirée

Lieu : Le Camping at NUMA, 39, rue du Caire, dans le 2e arrondissement de Paris

19h à 19h15 : 
Introduction par Le Camping et Girls in Tech avec la présence de Laure Némée CTO chez Leetchi

19h15 : Time to pitch !
Une minute de pitch pour chaque startup participante

20h à 21h30 : Speed dating + Cocktail party
Rencontre et discussion entre les CEO et les CTO.

Qui peut participer ?

Profil acceptés :

Développeurs : vous avez envie de mettre vos compétences au service des startups, vous êtes tous et toutes les bienvenu(e)s ! La participation est gratuite pour les CTOs.

CEO : Les hommes CEO sont bienvenus à condition qu’il y ait une fille dans les associés de la startup. La participation est de 8€ pour les startups.

Comment s’inscrire ?

Réservez vos places pour l’événement sur Evenbrite 

Développeurs : envoyer votre photo et vos compétences (Ruby, PHP…) à verity@lecamping.org

CEO : envoyer votre photo et votre pitch à verity@lecamping.org

Inscrivez-vous dès maintenant les places sont limitées !

Devenez développeuse avec la formation Le Wagon (et Girls in Tech vous aide)

Tags

En pleine tendance/mouvance actuelle (on peut même parler de phénomène des cours de coding), vous souhaitez apprendre à coder, savoir développer un bout d’application ou simplement comprendre de quoi parlent les développeurs lorsqu’ils échangent entre eux.

Illustré ci-dessus, votre niveau actuel de dialogue avec les développeurs

Illustré ci-dessus, votre niveau actuel de dialogue avec les développeurs

"Je veux apprendre à coder!"

Vous avez donc, comme des millions d’autres lecteurs de ce blog, sauté sur l’occasion pour vous inscrire aux cours de code que Girls in Tech et Microsoft proposent. Et là, pas de chance, tout est complet, tout est booké, vous êtes une des nombreuses victimes du succès interplanétaire (ou presque) de nos sessions de coding, et, désespérée, vous retournez sur Twitter guetter la prochaine occasion en or qui se présente.

Ne cherchez plus, l'occasion en or est ici

Ne cherchez plus, l’occasion en or est ici

Occasion en or (et un cadeau)

Aujourd’hui est votre jour de chance puisque Le Wagon réserve deux places à Girls in Tech pour sa prochaine formation. La formation de Le Wagon "Première Classe" dure deux mois et vous promet de devenir autonome en développement web. Des cours de qualité qui vous feront ressortir en tant que véritable développeur junior, avec tous les bagages techniques nécessaires. Toutes les informations sur la formation ici.

Elle est pas belle la vie? Cerise sur le gâteau, Girls in Tech a le plaisir de vous payer un tiers de la formation!

D'après nos calculs, un tiers correspond à 33,3333% (environ)

D’après nos calculs, un tiers correspond à 33,3333% (environ)

"Comment je fais?"

Donc ne perdez pas de temps, foncez postuler sur le site de nos amis de Le Wagon et pour bénéficier du cadeau, bien leur préciser au moment de remplir le formulaire que vous venez de la part de Girls in Tech Paris (c’est nous), et c’est parti!

S'inscrire au programme Le Wagon

En route pour apprendre le développement web!

Koudetat+ : "On ne naît pas entrepreneur, on le devient" [Concours #Boobstrap]

Tags

, , ,

L’accélérateur TheFamily, qui accompagne plus de 85 startups dans toute la France, lance son nouveau programme Koudetat+. L’objectif est de donner à ceux qui souhaitent monter leur entreprise les outils indispensables pour bien se lancer. Avec 50 % de théorie et 50 % de cas pratiques, tous les sujets seront abordés, du business model à la levée de fonds, du design à la vente, etc. Ce programme est une première en France, et fait même déjà parler de lui outre-Atlantique.

Koudetat

La formation dure cinq mois, avec plusieurs formules disponibles : sur place, en ligne ou à la carte. Avec ou sans projet d’entreprise, vous êtes tous bienvenus (pas de sélection à l’entrée). La première session se déroule de mars à juillet, et les cours auront lieu le samedi, dans le centre de Paris.

À gagner, une place pour la formation ou 10 % de réduction

Nous avons concocté avec The Family un concours spécialement pour vous, pour vous remercier de nous suivre depuis bientôt 4 ans.

Pour participer, il vous suffit de tweeter un message inspirant et drôle avec le hashtag #Boobstrap. Le tweet le plus retweeté gagne une place à la formation ! Vous avez jusqu’au 25/02.

Tous les participantes (ce concours est réservé aux filles) bénéficieront d’une réduction de 10 %.

And the winner is…

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  163 followers